Bataille de Spicheren du 06 août 1870: Reconstitution

Spicheren est un village frontalier du nord -est et fait partie de l’arrondissement de Forbach. Sur son territoire se trouve l’important poste frontière de la nationale 3 (fermé depuis les accords de Schengen) et celui de l’autoroute Paris- Francfort. Le village compte environ 3300 habitants:la majorité sur le plateau (appelé aussi les Hauteurs de Spicheren) et environ 700 à la Brême d’or un écart en contrebas des Hauteurs.

Sa frontière commune avec sa grande voisine Sarrebruck , lui a valu d’être le théâtre d’une Bataille, qui a fait plus de 6000 morts ,le 6 août 1870. Cette guerre avait été déclarée par Napoléon III à l’Allemagne,suite à des provocations de Bismarck,qui cherchait l’affrontement. Dans un premier temps, les troupes françaises avaient envahies Sarrebruck:ce fut la seule vitoire française de cette guerre, puis s’étaient retirées en omettant de détruire les ponts sur la Sarre.

A Spicheren , curiosité de l’histoire un des chefs français portait un nom allemand: le capitaine Charles-Auguste de Beurmann et le général allemand un nom français Bruno von François (descendant de huguenot?). Ils portaient tous deux un nom à particule et tombèrent tous deux à Spicheren ce jour là.

La bataille de Spicheren fut une défaite française,donc une grande victoire allemande et il existe des rues de Spicheren à Hambourg,Cologne… et Berlin (y compris une station de métro).

Sur les Hauteurs , où eurent lieu les combats, vous trouverez de nombreux monuments allemands,un cimetière militaire commun et la grande Croix de 15 m érigée par le Souvenir Français en 1935 . Cet été a eu lieu une reconstitution de cette bataille (avec plus de figurants allemands).

Les temps ont bien changés et vous verrez aussi la Chapelle de la Réconciliation (franco-allemande) construite dans les années 1960 sur un ancien fortin.

Carte du village, avec Mairie , Croix du Souvenir Français, Eglise

Une partie du champ de bataille,au fond Sarrebruck

Croix du Souvenir Français et route descendant vers Sarrebruck

Campement Français

Les armées en présence

Scène de combat

Artilleries française et allemande

Charge de cavalerie allemande sous la fumée des canons

Scène de combat

Soldats français et service sanitaire les cantinières (ancêtres de l'infirmière) avaient le grade de lieutenant (conféré par Napoléon III) pour être respectées par les hommes de troupe!

Combat corps à corps

Armée allemande

Artillerie française

Camp français

Cavalerie allemande

Scène de combat

Tirs français

Uniformes et médailles

Etat major français

Photo de groupe des participants.

Plaques commémoratives

Monument allemand

Monument allemand

Croix du Souvenir Français

Calvaire à la mémoire des soldats français au village à coté de l"église

Chapelle de la Réconciliation

8 Responses to “Bataille de Spicheren du 06 août 1870: Reconstitution”

  1. Bonjour Jean-Claude, excellent reportage illustré avec de superbes clichés pour nous présenter la reconstitution de cette bataille. Tout a été minutieusement préparé et orchestré, un travail époustouflant de la part des organisateurs pour nous faire revivre ce triste évènement. Un grand merci Jean-Claude. A très bientôt. Bisou. Nicole.

  2. Merci Nicole,

    J’ai trouvé un jour une gravure montrant l’intérieur de l’église du village,qui servait d’hôpital de fortune. Ça devait vraiment être affreux: 6000 morts,mais combien de blessés et d’estropiés. Une jeune femme allemande Catherine Weisgerber dite »Schulze Katrin » portait secours aux blesses allemands ou français sous la mitraille,au péril de sa vie. Elle est enterrée dans un petit cimetière (Ehrenfriedhof= Cimetière d’Honneur ) au beau milieu du Jardin Franco-Allemand.
    Cette guerre inutile,a engendré par effet de domino les deux guerres mondiales. Evènements,qui avec l’Europe d’aujourd’hui sont devenus impensables heureusement!
    J’ai oublié une photo, celle des canons allemands (plus performants que les nôtres, qui font un bruit assourdissant, j’ai cliché avec des bouchons dans les oreilles (ils en vendaient sur place). Par contre nos fusils étaient plus performant des « Chassepot ».

    Bisou Jean-Claude

  3. Bonsoir Jean-Claude, merci pour ces photos et cartes postales qui retracent cette bataille et de l’excellent reportage, tu as du y passer du temps. Bonne continuation et bonne soirée. Bises. Josy.

  4. Merci Josy pour ton sympathique commentaire, j’avais certaines photos dans « mes archives » et la reconstitution s’est passée un samedi et un dimanche après midi,alors finalement ça n’a pas été trop prenant et puis j’aime cela!
    Bisous Jean-Claude!

  5. Bon reportage. Cela permet d’y être quand on ne peut s’y rendre.

  6. Merci pour le commentaire:j’ai vu un reportage à la TV allemande, il s’en est fallu de peu à un moment donné, que cela ne soit une victoire française. D’ailleurs cela avait débuté par une incursion française à Sarrebruck,mais on ne va pas refaire l’histoire!

  7. Bonjour,
    Mon trisaïeul, originaire de Thiérache s’est battu à Spicheren. Il était fantassin au 63ème de ligne, 1er bataillon, 3ème compagnie. Il a rédigé un petit carnet de souvenirs dans lequel il a consigné ses combats à Sarrebruck et Spicheren, la retraite sur Metz, assez peu sur son quotidien dans la forteresse, la capitulation, et rien sur sa captivité à Ansbach en Bavière jusqu’au mois de juin 1871. Mais pendant sa captivité, il a rédigé un réquisitoire contre Bazaine et Frossard. Je suis sur le point de terminer d’écrire son histoire, ce qui a nécessité de nombreuses recherches.

    Organisez-vous cette reconstitution de bataille à date fixe et quand, dans ce cas, se tiendrait la prochaine commémoration?… Je suppose le 6 août !!!

  8. Bonjour Alain,
    Je me permets de vous saluer avec votre prénom. Je suis originaire de Spicheren, mais je n’y habite pas et je ne suis pas sûr si la reconstitution a lieu tous les ans ou une année sur 2. L’année dernière elle a eu lieu le 7 et le 8 août (je pense qu’elle a lieu le WE le plus proche du 6 août), car beaucoup de visiteurs viennent des 2 cotés de la frontière et en semaine ce serait moins facile. Le mieux c’est de prendre contact avec la mairie de Spicheren, qui saura sûrement vous renseigner et peut être vous donner les coordonnées de l’association!
    Effectivement le haut commandement français n’était pas à la hauteur, elle n’a pas su exploiter une première percée à Sarrebruck et pendant un moment la victoire pouvait basculer dans camp à l’autre, sachant que les fusils français étaient meilleurs (des Chassepot se chargeant par la culasse et non par le canon), que nous étions sur les Hauteurs mais l’artillerie allemande plus performante (Krupp et oui déjà à l’époque). Comme vous avez pu remarquer les effectifs allemands de cette reconstitution sont plus nombreux que les français et vous pouvez retrouver certains costumes allemands dans mon article « Les années 1900 au Jardin Franco-Allemand »!
    Merci pour votre intérêt et bonne journée! Jean-Claude

Discussion Area - Leave a Comment




CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.