Bataille de Spicheren du 06 août 1870: Reconstitution

Spicheren est un village frontalier du nord -est et fait partie de l’arrondissement de Forbach. Sur son territoire se trouve l’important poste frontière de la nationale 3 (fermé depuis les accords de Schengen) et celui de l’autoroute Paris- Francfort. Le village compte environ 3300 habitants:la majorité sur le plateau (appelé aussi les Hauteurs de Spicheren) et environ 700 à la Brême d’or un écart en contrebas des Hauteurs.

Sa frontière commune avec sa grande voisine Sarrebruck , lui a valu d’être le théâtre d’une Bataille, qui a fait plus de 6000 morts ,le 6 août 1870. Cette guerre avait été déclarée par Napoléon III à l’Allemagne,suite à des provocations de Bismarck,qui cherchait l’affrontement. Dans un premier temps, les troupes françaises avaient envahies Sarrebruck:ce fut la seule vitoire française de cette guerre, puis s’étaient retirées en omettant de détruire les ponts sur la Sarre.

A Spicheren , curiosité de l’histoire un des chefs français portait un nom allemand: le capitaine Charles-Auguste de Beurmann et le général allemand un nom français Bruno von François (descendant de huguenot?). Ils portaient tous deux un nom à particule et tombèrent tous deux à Spicheren ce jour là.

La bataille de Spicheren fut une défaite française,donc une grande victoire allemande et il existe des rues de Spicheren à Hambourg,Cologne… et Berlin (y compris une station de métro).

Sur les Hauteurs , où eurent lieu les combats, vous trouverez de nombreux monuments allemands,un cimetière militaire commun et la grande Croix de 15 m érigée par le Souvenir Français en 1935 . Cet été a eu lieu une reconstitution de cette bataille (avec plus de figurants allemands).

Les temps ont bien changés et vous verrez aussi la Chapelle de la Réconciliation (franco-allemande) construite dans les années 1960 sur un ancien fortin.

Carte du village, avec Mairie , Croix du Souvenir Français, Eglise

Une partie du champ de bataille,au fond Sarrebruck

Croix du Souvenir Français et route descendant vers Sarrebruck

Campement Français

Les armées en présence

Scène de combat

Artilleries française et allemande

Charge de cavalerie allemande sous la fumée des canons

Scène de combat

Soldats français et service sanitaire les cantinières (ancêtres de l'infirmière) avaient le grade de lieutenant (conféré par Napoléon III) pour être respectées par les hommes de troupe!

Combat corps à corps

Armée allemande

Artillerie française

Camp français

Cavalerie allemande

Scène de combat

Tirs français

Uniformes et médailles

Etat major français

Photo de groupe des participants.

Plaques commémoratives

Monument allemand

Monument allemand

Croix du Souvenir Français

Calvaire à la mémoire des soldats français au village à coté de l"église

Chapelle de la Réconciliation